Actions éducatives, sportives et culturelles

En route vers le chef d'oeuvre

Par NATHALIE BARRERE, publié le vendredi 15 avril 2022 13:17 - Mis à jour le dimanche 17 avril 2022 13:48
thumbnail.jpg

La réforme du bac professionnel s’est accompagnée d’une nouvelle épreuve : le chef d’œuvre. Cette épreuve est préparée sur les classes de 1ère et terminale. L’an dernier, Quentin, Lucas, Tom, Anthony et Yann, issus de la filière « Procédés de la Chimie et de l’Eau » ont fait le choix de créer un logo à l’image de leur formation et de le diffuser afin de promouvoir leur filière. Ils ont ainsi choisi de représenter un P en forme de pinceau en référence à la peinture dont l’Ariège détient un fort marché international grâce à Alliance Maestria, un C en forme de goutte d’eau en lien avec le traitement de l’eau, identité forte de l’établissement et en référence avec le SMDEA, partenaire de l’établissement, et un E en forme de bécher, instrument essentiel dans la chimie.

Après avoir fabriqué leur propre peinture en partenariat avec Alliance Maestria sur les installations du lycée, ces élèves se sont rendus compte qu’une matière première de cette fabrication est le talc, produit à Luzenac, pour le pouvoir couvrant et la résistance aux UV qu’il apporte à la peinture.

Ce mercredi, ils se sont donc rendus dans l’entreprise leader française appartenant au groupe Imerys qui comporte 300 emplois directs sur le site de Luzenac et 300 emplois indirects. Chaque jour, 1600 tonnes de talc à partir de  10 qualités de minerai différents sont expédiées dont 28% en France, 60% en Europe (hors France) et 12% à l’international.

Les applications industrielles du talc ont su évoluer au cours du temps pour s’adapter au marché et aux besoins et le talc est aujourd’hui un produit incontournable de la vie quotidienne : cosmétique, alimentaire, agriculture, pharmacie, céramiques, peintures,  …. Le talc est également commercialisé à 38% pour la fabrication de polymères plastiques pour ses propriétés de lamellarité et de rigidité : ainsi on le retrouve par exemple dans les parechocs de voiture en plastique en remplacement du métal, dans les tableaux de bords … permettant d’alléger la voiture et de baisser la consommation de carburant et donc de réduire les émissions de CO2.

Le manque de temps et d’ensoleillement n’ont pas permis la visite de la carrière de Trimouns, ou le moindre grain de talc est extrait pour être valorisé.  Il s’agit de la plus grande carrière de talc à ciel ouvert au monde. Toutefois, bien équipés selon les recommandations de sécurité, les élèves ont découvert les étapes et les ouvrages industriels de transformations. La roche concassée et triée en fonction de la couleur au niveau de la carrière est déposée par les godets du téléphérique rénovée en 2020 dans un hangar de stockage pendant la période d’extraction (d’avril à novembre). Le traitement est ensuite réalisé tout au long de l’année sur l’usine. Il commence par un séchage à 80°C dans un four rotatif à bruleur. Puis en fonction de la demande du client, une technique de broyage (galets, billes, air comprimé) permet de réduire les pierres jusqu’à une poudre d’une granulométrie allant de 10 à 40 µm. Une partie est envoyée en granulation pour améliorer le transport, le reste en broyage humide. Enfin le talc est conditionné pour être expédié en sac, ou en bigbag, ou en vrac en camion ou wagons.

Cette matinée a été très enrichissante tant pour la culture professionnelle que celle du patrimoine local pour les élèves qui remercient vivement Mme Tarditi et M. Cormerais pour leur disponibilité et leurs explications très claires.

Pièces jointes

À télécharger

 / 1